Histoire de la Gare des Mines

Il y a plus d’un siècle, lorsque les Hommes s'engouffraient encore dans les entrailles sombres de nos montagnes, de petites entités scrutaient avec soin les mouvements des ouvriers s’aventurant chaque jour dans ces enfers. Ces esprits bienveillants, dont chacun connaissait l’existence, vivaient dans l’ombre de ces mines de charbon.

Un jour par an, suivant la tradition, les travailleurs de la roche allumaient une chandelle dans l’espoir que ces oracles des mines protègent leurs destins, profitant de la douceur des flammes pour se manifester dans le monde des humains. Cette journée était l’occasion d’attribuer à chaque mineur un esprit protecteur.

Mais il y a une vingtaine d’années, lors de l’effondrement soudain d’une cavité, un jeune esprit protecteur fut séparé de ses semblables, incapable de retourner dans son monde. Emmené par la dernière cargaison de charbon, il atterrit à la Gare des Mines, où il sombra dans un sommeil profond…

Deux décennies plus tard, suite à la métamorphose de cet ancien lieu de transit, la musique et le passage des humains avaient attiré son attention. Il se réveilla doucement, apeuré et perdu, afin de comprendre le nouveau monde qui l’entourait.